Lady Boy en lipogramm(e)

20160505gatewood-obit-slide-34TG-superJumbo

Charles Gatewood

Assis dans un bar, il sirotait un cocktail fait maison. Il scrutait tout autour pour choisir sa catin pour la nuit.
Sa tradition au pays thaïlandais : s’offrir du plaisir loin du boulot visant la disparition d’un raplapla. Son fric, acquis par un harassant travail, lui procurait si colossal pouvoir : avoir un corps tout à lui jusqu’au point du jour.
Son attrait du bling-bling conduisit son choix sur la plus chic pin-up du bistrot qui suivit son dandy sans condition ni mot ni discussion du prix. Il fut ravi.
Durant son parcours jusqu’à son nid d’amour, pourtant fort court, son imagination galopait. Son zizi durcissait sous son pantalon, moults visions -supports d’un film cochon- attisants sa libido.
Il  disposa son corps, nu, sur son lit sa bandaison dans sa main. La nana goba son phallus. Il poussait soupirs sur soupirs prouvant ainsi sa non simulation du grand plaisir pris.
Son souhait sur l’instant : assouvir son obnubilation vis-à-vis du con, fascination sans fin. Il cria abrupt : A poils ! La nana s’inclina, son jupon chut au sol.
Son choc fut foudroyant. Nul vagin ni clitoris sur la squaw mais un infini bâton.
Aussitôt, il fut tout ramollo.

Contrainte du 19/02/2018 : Lipogramm(e) et/ou tradition, abrupt, travail, imagination, condition, disparition, mot, pouvoir, support.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :