Aimer est plus fort que d’être aimé

47a5ff1eaec070053d7da340da301881

Jurgita Martin (JURGA)

A toi petite Marie,

A la veille de mes quarante ans, je voulais t’écrire pour te remercier. Toi la petite fille qui vit en moi, qui a grandi bien trop vite et qui a encaissé les coups sans jamais broncher, ni te plaindre. La tristesse tu connais, la transparence aussi, l’hypocrisie te saute aux yeux. Mais tu es restée toi, avec l’espoir qu’un jour tu ne souffriras plus. Tu as avancé, construisant ton futur en t’enrichissant des belles rencontres qui ont ponctué ton chemin.

Je dois malheureusement te dire que non, tu souffriras encore dans la vie. Parce que tu es trop idéaliste, trop authentique, trop courageuse pour renoncer.

L’enfer c’est les autres dit-on. Il y a un peu de vrai. L’enfer c’est surtout vouloir se conformer aux autres, leur donner raison, penser que tes rêves ne peuvent devenir réalité. Vivons au paradis.

Alors petite fille, continue. Joue, rit, vit. L’adulte qui t’abrite est suffisamment solide pour que tu puisses être insouciante. C’est elle qui supporte le décalage entre ton idéal et la réalité. Ensemble nous nous construisons une idéalité.

Je veille pour que ta vie soit une fête. Je ne laisserai personne te salir, te pervertir, te conformer. Garde ce que tu as de plus beau. Ta joie, ton innocence, ton authenticité, l’Amour que tu portes aux autres, ta spontanéité. Et si cela dérange, c’est moi qui irait au front. Pose les armes et fais toi plaisir. Reste un électron libre. Jouis, voyage, rencontre. Ne change pas. Surtout pas. Tu es toi, je suis nous et je ne voudrais pas qu’il en soit autrement.

Viens on va aimer.

Toi qui sais ce qu’est un rempart
Tu avances sous les regards courroucés
Tu écris mais sur le buvard
Tous les mots se sont inversés

Si tu parles il te faut savoir
Que ceux qui lancent des regards courroucés
Ne voudront voir dans leur miroir
Que ce qui peut les arranger

Toi qui as brisé la glace
Sais que rien ne remplace la vérité
Et qu’il n’y a que deux races
Ou les faux ou les vrais

L’amour
Te porte dans tes efforts
L’amour
De tout, délie du secret
Oh -et face à tous ceux qui te dévorent
Aimer est plus fort que d’être aimé

Toi qui sais ce qu’est le blasphème
On ne récolte pas toujours
Ce qu’on sème
Tu connais l’ambition suprême
De ceux qui te vouent de la haine

Ils voudraient sous la menace
Te fondre dans la masse pour t’étouffer
Oh mais pour couler le brise-glace
Il faudrait un rocher.      

Aimer est plus fort que d’être aimé, Daniel Balavoine 

Contrainte 9/03/2018 : Amour, fête, joie, quarante, écrire, espoir, vie, futur, plaisir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :