Sept minutes de bonheur

wilson_fb

Steph Wilson : Emoji for Dazed

C’est assez délirant l’évolution de l’accès à la pornographie. De nos jours, cette quête a perdu son côté sacré et initiatique.

Avant c’était à deux ou trois, armés de courage et surtout poussés par une envie irrépressible de nous sentir hommes, que nous prenions le car pour descendre au centre ville acheter la fameuse cassette-vidéo.

Dans le Bar-Tabac-presse-PMU le plus éloigné de chez nous, nous flânions devant les programmes télé et autre Femme actuelle. Chacun avait son rôle. L’un faisait le guet, le deuxième saisissait héroïquement l’objet convoité tout en haut des étagères, le troisième payait valeureusement l’article grâce au pactole récolté par le lavage d’une voiture et supportait le sourire condescendent du tenancier. Fiers, nous rentrions avec notre butin sous le manteau, précautionneusement coincé entre deux pages d’un Fluide glacial.

Mes parents étaient souvent absents et c’est à la maison que nous regardions notre oeuvre du 7ème Art. En rang d’oignon sur le canapé, manivelle en main, nous bandions déjà dès le générique.

Aujourd’hui c’est une factrice qui va nous faire jouir.
Le film commence par une scène dans un bureau de poste, notre star du jour, une blonde avec une frange pétard reçoit un client. Celui-ci après l’avoir courtoisement saluée commence rapidement à lui faire du charme derrière l’hygiaphone. Sourire éclatant, blouson en jean avec col moumoute et coupe mulet, il a tous les atouts de l’époque pour faire craquer Madame. L’employée des services postaux se lève et tourne en rond dans son bureau, apparemment à la recherche d’un paquet. L’expression surjouée de ses yeux transmet aux spectateurs que nous sommes le stress du moment, fait d’exploration et d’analyse des informations manuscrites sur diverses étiquettes. Elle se baisse, sa jupe remonte, révèlant ainsi son fessier moulé dans une culotte en coton.
Elle repère enfin le colis qui est malheureusement inaccessible. Le client en tant que gentleman lui propose son aide. Elle ouvre la porte et ils se retrouvent dans la même pièce. Le colis en main, l’homme se retourne vers celle qu’il vient de sauver. Elle se mord la lèvre inférieure, rehaussée d’un rouge à lèvres couleur groseille. Il approche son visage du sien et ils s‘embrassent. Dans l’instant qui suit voilà monsieur en slip kangourou. Nous écarquillons les yeux devant l’énorme protubérance de son sexe. La femme se retrouve seins nus, deux belles poires type passe-crassane que le client vient croquer avec gourmandise. Elle soupire et lâche un “Haaaa Ouuuiii”.

C’en est trop, nous jouissons tous les trois synchrones. Nous nous passons le papier ménage pour essuyer les traces de sperme sur nos mains et nos cuisses. Nous nous reboutonnons et prenons soin de recaler la cassette à l’endroit exact où nous nous sommes arrêtés soit sept minutes après le démarrage du film.

Mais ces sept minutes de bonheur nous aurons occupé toute l’après-midi. Les jeunes de maintenant, avec l’internet et la pornographie accessible à profusion, ne connaitront jamais ces fabuleuses après-midi complices entre mecs où l’orgasme est la récompense d’une véritable chasse au trésor.

 

Contrainte du 15/02/2018 : hygiaphone, manivelle, car (le moyen de transport), groseille, rond, passe-crassane, moumoute, délirant(e), kangourou

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :