La pornophile

alva-bernadine-untitled

Alva Bernardine

“Ma femme est, soit dit en passant
D’un naturel concupiscent
Qui l’incite à se coucher nue
Sous le premier venu”

Je dois reconnaître cependant
Qu’amphigourique est mon tourment
Je n’ai beau être qu’un soliveau
Je ne suis néanmoins pas sot.

Et de la voir se pomponner
Pour d’autres, loin de me faire rioter
Mon sourire se fait hiémal,
C’est pour cacher mon mal.

Le flavescent colore ma vie,
Des autres Ma dame a tant envie,
Moi je ne suis que hyalin
Pour moi même pas un p’tit câlin.

Ne supportant plus sa manie,
Sans ambition de postéromanie
J’ai préféré m’exiler
Sous les bougainvilliers.

Variation sur le pornographe de Georges Brassens 

Contrainte du 11/02/2018 : concupiscent, bougainvillier, amphigourique, soliveau, hiémal, hyalin, rioter, postéromanie, flavescent.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :