Le bestiaire masculin

f8f6daa5c98a2694541307619b16ec87

On trouve dans le genre masculin toutes sortes de spécimens. Vous n’êtes surement pas passé à côté du fait qu’il existe des porcs, le sujet est largement évoqué en ce moment. Mais il n’est pas le seul animal qui peut qualifier un mâle. Toute une déclinaison d’autres espèces est possible.

Le pigeon n’est absolument pas dangereux, au contraire, il est bien souvent victime de certaines femmes à l’odorat fort développé qui détectent sa vulnérabilité des kilomètres à la ronde. Elles tissent alors habilement une toile, telle une araignée, pour le prendre dans leurs fils, certes de soie mais qui sont en réalité durs comme l’acier. Le pigeon tombera amoureux de son arachnide et se verra plumé, roulé dans la farine et farci.

Le coq lui, l’ergot gonflé pour en imposer, se balade fièrement, le torse bombé et les cheveux gominés au milieux d’autres gallinacés. Ils se toiseront, s’arracheront des plumes pour briller aux yeux de leurs poules, qui bien souvent ont elles-même un autre coq à la maison.

Le gorille fait peur. Musclé, le visage dur il attire cependant certaines femmes par son côté protecteur. On le retrouve souvent aux abords d’une salle de sport prêt à soulever de la fonte ou en pharmacie pour acheter des protéines en poudre, indispensables pour éviter son dégonflement. Souvent plus large que haut, s’il se met en ménage avec une grue, bien plus haute que large, cette union forme pour le moins un couple très atypique qui ne passe pas inaperçu en marchant main dans la main dans les rues.

L’étalon est l’idéal premier des femmes qui rêve d’un homme qui saurait les monter parfaitement. Cependant, lasses de voir son boxer marqué d’une bosse constante, l’entrecuisse en feu, elles finissent par s’épuiser et espèrent secrètement qu’une autre cavalière se présentera.

Mais la pire espèce est bel et bien le loup. Véritable carnassier, il ne possède pas seulement un instinct de prédateur. Il est aussi doué d’intelligence et de subtilité et se montre capable d’élaborer des stratégies très habiles et sophistiquées pour attraper ses proies. Ses victimes sont dans un premier temps fascinées par sa prestance et sa réputation presque mystique dans la société et c’est avec plaisir qu’elle se frottent au Grand Méchant. Il les dévorera petit à petit, les partageant avec sa meute.

Véritable zoo représentant la diversité virile, la réciproque est tout aussi valable pour la gente féminine. Mais c’est un autre sujet. Pour l’heure, la mammifère que je suis à d’autres chats à fouetter.

 

Contrainte du 17/02/2018 : Boxer, coq, étalon, grue, loup, araignée, pigeon, poule, gorille. ( pas utilisés dans le sens de l’animal )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :