A Toi

Kishin Shinoyama A Toi, qui a hypothéqué toute possibilité d’Aimer, Notre rencontre, gravée au plus profond de moi, me laisse un goût doux-amer. La douceur magique de l’Amour vrai, qui vous prend au fond des tripes, de l’âme, qui envahit le moindre recoin de votre Être, vous transporte dans un monde fait d’idéal et de... Lire la Suite →

Ma révolution

Robert and Shana Parkeharrison A vous Jean-Baptiste, chez qui je suis venue m’allonger et me mettre à nue, je dédis ces oulimots car c'est mon cheminement qui m' a amenée à prendre la plume. Des rencontres régulières depuis trois ans qui m’ont transformée. Bien sûr, et vous l’avez souligné, le chemin c’est moi qui l’ai... Lire la Suite →

L’héroïne

  L’expérience qu’elle vit est à la fois naturelle et surnaturelle, presque mystique. Elle ne sera plus la même personne après cela. Même le plus insensible des êtres ne peut être indifférent à ce qu’elle traverse. C’est comme un séisme, une tempête, parfois annoncée ou qui prend par surprise. Aucun contrôle dessus, aucun moyen de... Lire la Suite →

Je m’éjacule

Alva Bernardine A la rassurante routine d’une vie rangée, j’ai choisi les exaltantes surprises d’une vie imbriaque. Le rythme imposé par la société - sorte d’esclavagisme consentant - m’a fait renoncer à accumuler moult frusquins et autres objets censés faire mon bonheur pour faire place aux joies et aux plaisirs et m’offrir le luxe de... Lire la Suite →

Veillée funeste

Rosa Verloop Cela faisait des mois qu’il défiait la vie. Un mort vivant. Une simple boule à la hanche et un diagnostic d’un cancer qu’il a rejetait en bloc. La maladie a évolué. Son visage s’est creusé. Ses jambes ne pouvaient plus le porter. Mais pour lui, il n’était pas malade, il a refusé les... Lire la Suite →

Aimer est plus fort que d’être aimé

Jurgita Martin (JURGA) A toi petite Marie, A la veille de mes quarante ans, je voulais t’écrire pour te remercier. Toi la petite fille qui vit en moi, qui a grandi bien trop vite et qui a encaissé les coups sans jamais broncher, ni te plaindre. La tristesse tu connais, la transparence aussi, l’hypocrisie te... Lire la Suite →

Un coeur

Karine Jollet Coeur chavirant au gré du vent, Loin d’être en pierre, Il fond par tous les temps. Coeur de bois ? Non, je n’crois pas Même s’il s’embrase facilement. En métal ? Surement pas ! C’est bien trop froid. En plastique ? Non plus, bien trop chimique. Le verre c’est bien trop transparent. Peut-être... Lire la Suite →

Alexandrins et Anaphores, pour contrer la Mort

Maxime Imbert L’âme -savant mélange, pour moi, de pensées, d’émotions, de traits de caractère- l’essence même de qui nous sommes finalement, l’âme a une mémoire. L’âme, mon âme, se souvient parfaitement de l’année dernière et aujourd’hui mon coeur est en berne, ma gorge est serrée, mes larmes au bord des cils. J’étais tranquille, j’étais peinard... Lire la Suite →

V (ou) ivre

  Willy Ronis   Oh ! Il est parfois ivre le Pierrot. Des cheveux poivre et sel noués, de grands yeux pétillants et un sourire rayonnant, accoudé au comptoir  du Buffet de la gare. Un homme généreux, toujours bienveillant. Un bon vivant, s’enivrant de vivre. Un ami. Et la guivre s’est logée en lui, le... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑