Amélie Potter

  William Mortensen C’était ma première année d’enseignement à Poudlard. Dumbledore m’avait proposé de donner aux élèves féminines un cours particulier sur les filtres d’Amour afin d’ajouter un tour dans leur sac pour charmer à coup sûr tous les magiciens. Le jour de la rentrée,  sur le quai 9 3/4, c’est engoncée dans mon tailleur... Lire la Suite →

Lipogramm(e)

Une proposition de variation à la Queneau Le recueil des éditions Vermiscellanées, à découvrir ici. Le texte d'origine : Un homme d'affaires pressé rencontre une petite vieille en robe de chambre à fleurs bleues sur le quai d'une gare perdue en pleine campagne. Elle parle à un lampadaire cassé. Il lui demande si tout va bien. Elle... Lire la Suite →

Pour qu’elle revienne

Annelie Vandendael Il n’est guère difficile d’envoûter nos baguettes, bistouquettes, bites et autres quéquettes. Nul besoin d’être une houri pour séduire nos bijoux de famille, nos dards, biroutes ou  pines. Une belle paire de fesse et la moindre asperge molle devient un braquemart viril. Mais Elle, elle m’a ensorcelé. Une seule soirée dans ce bistrot... Lire la Suite →

La femme moderne

Susan Copich La femme dans la société occidentale doit être une Wonder Woman. Tenue impeccable, manucure parfaite, maquillage justement dosé sont le costume du quotidien de cette héros des temps modernes. Après avoir réveillé ses marmots avec douceur mais efficacité, leur avoir préparé un petit déjeuner équilibré, supervisé leur habillage-lavage-brossage de dents, c’est avec le sourire... Lire la Suite →

Une belle idée

Cèdre du Liban  D'après Erri De Luca,  Le poids du papillon Splendide et puissant, j’ignore ton nom. Mais tu es très familier, je te croise quand je vais travailler. Tu as toujours été là, au milieu des fous. Quelle belle idée que d’avoir arboré le domaine de cet hôpital qui soigne la folie.  Ton tronc... Lire la Suite →

Certains disent que la France est en marche

Le peuple descend dans la rue pour exprimer sa colère. Nos dirigeants, sous couvert de nécessité de reformer pour permettre à la France de faire des économies, imposent aux travailleurs des mesures, des coupes budgétaires, des modifications de statut. Et toute rébellion contre l’esclavagisme de l’État reçoit sévère punition. Les grévistes subissent des reproches, empêcheurs... Lire la Suite →

Un samedi soir au bord du canal

Charles Gatewood Entre potes, ils faisaient souvent des feux au bord du canal. Trop fauchés pour sortir et quand bien même, ils étaient trop underground pour les endroits branchés. Des bières, du rock craché d’un magnétophone à cassette et quelques pétards et ils étaient heureux et joyeux. Cette nuit là, la fille de la bande... Lire la Suite →

Vulgarité offerte à ma salope

Charles Gatewood Ma salope adore se faire déboiter la rondelle. Je n’ai pas de queue mais je me sers de godes énormes comme gourdin pour lui défoncer le cul. Il bande alors comme un taureau. Parfois je demande à ma salace gonzesse de s’astiquer la bite dans les toilettes, de préférence dans des lieux publics,... Lire la Suite →

Je m’éjacule

Alva Bernardine A la rassurante routine d’une vie rangée, j’ai choisi les exaltantes surprises d’une vie imbriaque. Le rythme imposé par la société - sorte d’esclavagisme consentant - m’a fait renoncer à accumuler moult frusquins et autres objets censés faire mon bonheur pour faire place aux joies et aux plaisirs et m’offrir le luxe de... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑